Mes cheveux blonds ont viré au jaune / vert / gris, que faire ? Tout sur les toners

Ça faisait un moment que je n'avais pas posté par ici ! J'ai bien profité de mon été - qui fut particulièrement ensoleillé à Londre...


Ça faisait un moment que je n'avais pas posté par ici ! J'ai bien profité de mon été - qui fut particulièrement ensoleillé à Londres. Comme l'automne est de nouveau là et qu'il fait dix degrés dehors, j'ai eu très envie de reprendre mon blog avec un billet cheveux.


Si vous envisagez de vous décolorer les cheveux en blond, ou si vous avez déjà sauté le pas, vous ne pouvez pas passer à côté du toner, ou en français, la patine. Ça doit faire 15 ans que je n'ai pas entendu parler de "patine" donc je dirai "toner" si ça ne vous ennuie pas. Mais sachez que c'est la même chose.

Toner, patine, qu'est ce que c'est, à quoi ça sert ?


Vous avez sauté le pas et vous avez coloré vos cheveux en blond, chez vous ou chez le coiffeur.
Vous pensiez "c'est bon, j'ai le blond de mes rêves, un masque de temps en temps et tout ira bien !". Non, non, non, le blond se mérite, s'entretient, demande temps et investissement :)

Vous allez rapidement vous rendre compte que le blond n'est pas une couleur stable dans le temps - encore plus que d'autres couleurs plus soutenues. Avec les shampoings, l'environnement et les agressions extérieures, le blond devient rapidement terne, parfois jaune, parfois même vert si vous allez à la piscine ou à la mer.
C'est un phénomène naturel, ça ne veut pas dire que votre couleur a été mal faite ou que votre coiffeur est un loser ;)

C'est là que le toner entre en scène. Plutôt que de recolorer tous vos cheveux et de les abîmer au passage, il suffit d'appliquer une préparation - le toner - contenant, entre autre, les pigments qui vont contrebalancer le gris, le jaune ou le vert. En fonction de la couleur de votre toner, vous obtiendrez un blond froid, chaud, lumineux ou polaire ...
C'est une étape capitale, qui se fait généralement entre deux retouches racines, pour rafraîchir la couleur, raviver la brillance et l'éclat. 
La fréquence dépendra vraiment de vos besoins - pour ce qui est des toners sans  peroxyde, vous pouvez en faire un par semaine sans problème si vos cheveux le réclament.

Mélange Bleach London


Les différents types de toners 


1. Le toner sans oxydant


C'est le type de toner le plus connu, le plus facile à faire même quand on démarre avec le blond.
Il n'y a pas de peroxyde et pas d'ammoniaque donc ce n'est pas une coloration permanente et cela n’abîme absolument pas le cheveu. Les résultats s'estompent au fur et à mesure des shampoings, c'est assez variable selon les produits. Je dirai que cela dure 2-3 shampoings maxi.

Il s'agit en général de pigments mélangés à une base type shampoing, de conditionner ou de masque.

C'est typiquement :
- le shampoing violet type Silver
- les masques repigmentants Christophe Robin
- La gamme Colour Charm de Wella avec le fameux 8/81
- La gamme Nutri Color Creme de Revlon Professional
- Les produits de la marque Maria Nila
- Les produits Crazy Colour ou Bleach London utilisés purs ou mélangés à un masque pour un effet moins intense - j'aime particulièrement cette dernière option, moins onéreuse, qui permet également de créer la couleur parfaite de toner en fonction de ses besoins du moment.

La liste est non exhaustive car je ne connais pas tous les produits du marché !

Mes produits préférés sont :

- Les petites bouteilles Crazy Colour, à mélanger selon ses envies. Ma teinte préférée depuis des années pour rendre mon blond éclatant, moins jaune et moins terne est le Lavender, qui est la teinte idéale, un violet avec une pointe de rose. Je trouve que les violets qui tirent sur le bleu donnent un résultat moins joli que les violets plus roses, ces derniers apportent beaucoup de brillance et de vibrance aux blonds.
Je les utilise en mélangeant une noisette de Crazy Colour à mon shampoing ou à mon masque. Je déconseille de les utiliser pur car ils sont très pigmentés, sauf si vous utilisez les teintes pastel comme Marshmallow ou Candy Floss.
J'en avais déjà parlé ici il y a plusieurs années, en incluant des swatches.

- Le masque Blond Pur de Christophe Robin, une vraie merveille, une très jolie teinte qui permet d'obtenir un blond bien froid, couplé à un masque ultra sensoriel avec une efficacité redoutable sur les cheveux asséchés et sensibilisés

- Le soin Revlon Nutri Colour Pearly Beige, j'aime particulièrement cette teinte qui n'est pas du tout violette mais beige - elle apporte beaucoup de brillance et donne des reflets champagne au blond.

- Le shampoing Sheer Silver de Maria Nila est un très bon shampoing violet, bien pigmenté.

- Découverts plus récemment, la gamme Bleach London. Je suis encore en phase de test mais je peux déjà vous dire que ce sont de très bons produits. Je peux vous faire une revue dédiée si ça vous dit ?



2. Le toner avec oxydant/peroxyde/ammoniaque



Ici on mélange les pigments avec de l'oxydant, afin d'ouvrir les écailles du cheveux et de permettre ne meilleure pénétration de la couleur.

La différence avec une coloration classique ? On laisse poser très peu de temps, quelques minutes tout au plus, et on utilise un oxydant léger, maximum 20 vol.

Je n'ai pas une très bonne connaissance de cette technique - c'est quelque chose que j'ai fait chez le coiffeur ici il y a peu de temps. Le résultat est probant : la couleur redevient vibrante, cela apporte beaucoup de brillance. Cette technique permet d'avoir un résultat plus durable, les effets s'estompent au bout de 5 shampoings environ. En revanche, les cheveux sont sensibilisés à cause de l'oxydant donc je ne recommande pas si vos cheveux sont déjà très abîmés. A faire avec modération, donc.




Quelle couleur de toner pour quel résultat ?


Maintenant, vous allez à juste titre vous demander quelle teinte choisir.
On se dirige souvent par défaut vers des produits violets/bleus pour entretenir le blond, mais c'est un peu réducteur.

C'est une partie absolument passionnante de la coloration, et pour bien la comprendre, il faut connaitre cette règle basique de colorimétrie :




Chaque couleur primaire a sa complémentaire de l'autre côté du cercle. Ainsi la complémentaire du jaune est le violet, la complémentaire du orange est le bleu etc.
Pour atténuer les tons orangés de cheveux blonds, on utilisera plutôt des tons bleus (qui vont cendrer le blond), pour contrebalancer un blond qui aurait verdi, on utilisera des sous tons plutôt rouges ...

Pour faire simple :

- cheveux devenus orange : toner bleu
- cheveux devenus jaunes : toner violet
- cheveux devenus verts : toner rose (le rouge franc est à déconseiller, à moins que vos cheveux soient vert pomme)
- cheveux devenus gris : le gris n'est pas sur cette roue - mais il arrive qu'à force d'utiliser trop de shampoings violets, les cheveux deviennent gris et ternes. D'expérience, les toners roses marchent bien pour redonner de la vibrance et apporter plus de dimension au blond. Les toners "champagne" ou beige comme le Revlon Pearly Beige marchent bien également. N'hésitez pas à laisser les toners beige plus longtemps car l'effet est subtil.


Voilà je crois que j'ai abordé les points principaux de ce sujet passionnant !
J'espère que cela vous aura aidé.



N'hésitez pas à me suivre sur Instagram pour des posts plus réguliers car je n'arrive manifestement pas à écrire très souvent ici ...

A bientôt !

Encore plus d'articles

0 commentaires

Statcounter