10 erreurs à éviter pour un blond réussi

Je voulais vous faire un petit billet avec des conseils pour ne pas rater votre blond et bien l'entretenir. Ça fait 7 ans que je color...

Je voulais vous faire un petit billet avec des conseils pour ne pas rater votre blond et bien l'entretenir.

Ça fait 7 ans que je colore mes cheveux en blond (mon dieu que le temps passe vite, où sont passés mes vingt ans ?!) et j'en ai fait des erreurs... Et c'est comme ça qu'on apprend ;) Aujourd'hui je suis en mesure de vous donner des conseils qui vous éviteront peut être les catastrophes capillaires.

Vous allez me dire, qu'est ce qu'un blond réussi ? C'est subjectif, c'est vrai. Par blond réussi j'entends, d'une jolie teinte ni trop froide ni trop chaude, sans démarcation trop marquée. Des cheveux en bon état, souples, doux, sans trop de casse. Un cheveu au plus proche de sa texture et de son état naturel, en somme.

Bref, que ça ressemble plus à ça :

#hairgoals

Qu'à ça :
Le maquillage aussi est très distingué

Voici donc les 10 erreurs à éviter pour obtenir le joli blond de vos rêves : 


10. Zapper les masques

Si vous vous lancez dans l'aventure du blond, préparez-vous à investir dans des masques et des soins capillaires ! Il ne faut pas forcément acheter des produits chers, mais riches (en règle générale, prenez les produits pour "cheveux abîmés" ou "cheveux secs"). Si vous oubliez les masques, vous aurez de mauvaises surprises : vos cheveux vont rapidement se casser, devenir ternes. L'idée n'est pas de "réparer" vos cheveux (rien ne répare un cheveux abîmé), mais de les adoucir, de les démêler plus facilement sans casse et de les protéger (notamment grâce aux silicones ou équivalent qui vont "enrober" le cheveu et faire en sorte que la brosse et le peigne glissent dessus).


9. Abuser des soins/shampoings violets

On dit souvent qu'il faut utiliser des masques ou shampoings violets pour contre-balancer les blonds qui jaunissent. C'est vrai, et efficace, mais attention de ne pas en abuser. Utiliser un shampoing ou masque violet à chaque lavage risque de vous donner les cheveux ternes et gris, surtout s'ils sont très clairs ou platines car ils absorbent littéralement les pigments. Je vous conseille de choisir des shampoings/soins avec une pointe de rouge (donc des violets tirant vers le rose), plutôt  que des bleus. En utilisant ce "toner" avec parcimonie, vos cheveux deviendront moins ternes et cela apportera de la "vibrance" à votre blond. Pour plus d'info, lire mon billet sur ma routine capillaire.




8. Utiliser un sèche-cheveux sans protecteur de chaleur

Ça vaut pour tous les types de cheveux évidemment, mais encore plus dans le cas d'un cheveu décoloré et donc, poreux : appliquez un protecteur de chaleur avant l'utilisation de tout appareil chauffant. J'utilise des sérums siliconés qui forment une couche de protection sur mes cheveux mais vous pouvez aussi utiliser des produits spécialisés (j'aime beaucoup le spray GHD). 


7. Penser qu'un balayage ou un tie and dye demande moins d'entretien

C'est faux ! Vous aurez tout autant besoin de bichonner vos cheveux et vous aurez aussi des racines à entretenir. Si votre tie & dye est très bien fait et qu'il est raccord avec votre couleur naturelle, alors peut-être pourrez-vous y couper, mais sinon il faudra faire des passages réguliers chez le coiffeur, toutes les 4 à 8 semaines maxi, pour retoucher. C'est un gros investissement, réfléchissez bien avant de vous lancer !




6. Repousser les retouches racine

Similaire au point ci-dessus. Le blond, c'est un engagement de temps et d'argent sur la durée. Lorsque vous vous lancez, gardez en tête que vous devrez retoucher vos racines toutes les 4 à 8 semaines sous peine d'avoir un résultat très négligé ... C'est aussi pour cette raison que je le fais moi-même, je savais que je n'avais ni l'envie ni les moyens d'aller chez le coiffeur tous les mois. Trouvez ce qui vous convient le mieux mais, dans tous les cas, n'oubliez pas l'entretien de vos racines :)




5. Utiliser le fer à lisser

Je ne vais pas vous dire de bannir tous les appareils chauffants car je me lisse les cheveux presque tous les jours. Evidemment, c'est mieux de faire sans, mais quand on a des cheveux compliqués à coiffer au naturel, pas le choix. 

J'ai remarqué que mes cheveux étaient bien moins abîmés lorsque je les lissais à la brosse et au sèche-cheveux plutôt qu'avec un lisseur. Dès que j'utilise mon fer à lisser (très rarement), je sens mes cheveux très secs et cassants au toucher. Pendant toute une période, j'utilisais mon fer au quotidien, et ils n'ont jamais été aussi abîmés, voire brûlés par endroit. Forcément, le passage des plaques à 180 degrés directement sur un cheveu sensibilisé, tous les jours, ne peut être que catastrophique sur la durée. Avec le sèche-cheveux, la chaleur est plus diffuse, moins directe et moins forte. Préférez donc, à choisir, le sèche cheveux plutôt que les plaques, votre crinière vous remerciera. 

Envisagez également le lissage brésilien qui vous permettra de détendre votre cheveu tout en lui apportant brillance et souplesse. 


4. Choisir un blond chaud

Vous voulez un effet "soleil" dans vos cheveux, donc vous pensez qu'il faut choisir une couleur chaude pour obtenir cet effet bonne mine. L'intention est bonne, mais je vous conseillerais plutôt de choisir un blond neutre ou froid (perlé, cendré) dès le départ, les blonds chauds ayant tendance à mal vieillir et à devenir jaune voire orange sur la durée. Un blond neutre se réchauffera naturellement au fil des semaines et se patinera plus joliment avec le temps. 




3. Faire confiance à son coiffeur habituel pour sa coloration blonde 

Certaines diront : "ne vous colorez jamais les cheveux vous-mêmes". Et bien franchement quand je vois le résultat catastrophique de certaines prestations réalisées en salon (cheveux bicolores, frange brune & longueurs platines, cheveux cramés, coiffeurs qui réalisent sans honte 2 ou 3 décolorations 40 vol d'affilé...), autant dépenser moins et faire ça à la maison ! 

Toutefois, je comprends tout à fait qu'on ne se sente pas capable de faire ça soit-même. Dans ce cas, je vous conseille de faire appel à un bon coloriste, et de ne pas aller tête baissée chez votre coiffeur habituel. Un très bon coiffeur n'est pas forcément un bon coloriste, et encore plus pour le blond qui est une couleur qui demande une certaine expertise. Choisissez des salons réputés dans le blond (comme l'Atelier Blanc à Paris, malheureusement pas accessible à toutes les bourses) ou faites confiance au bouche à oreille.

Si vous choisissez de faire votre coloration à la maison, il faudra évidemment se renseigner avant, ne pas faire n'importe quoi (voir les points 1 et 2) et être bien consciente que ça peut rater et que vous serez seule responsable. Je vous conseille d'ailleurs ces vidéos très drôles d'un coloriste qui commente des vidéos d'expériences capillaires qui tournent à la catastrophe. Drôle et bienveillant à la fois ! 



2. Utiliser de l’oxydant 40 volumes (12%)

L'oxydant permet d'ouvrir les écailles du cheveux pour le colorer/le décolorer. Il est indispensable à toute coloration. Il existe différents types d'oxydants dont la puissance varie : 10 volumes (contient 3% d'eau oxygénée), 20 volumes (6% d'eau oxygénée), 30 volumes (9% d'eau oxygénée) et 40 volumes (12% d'eau oxygénée).

J'ai longtemps utilisé du 30 volumes qui me permettait d'avoir un blond blanc, couplé à une coloration super-éclaircissante, sans avoir à utiliser de poudre décolorante. C'est déjà un produit assez fort et aujourd'hui je suis descendue à un 20 volumes, plus doux. L'oxydant 40 volumes est très puissant et donc ultra agressif pour le cheveu. Il décolore plus vite, certes, mais l'utiliser c'est aussi signer l'arrêt de mort de vos cheveux. Si votre coiffeur utilise cet oxydant, fuyez.


1. Utiliser de la poudre décolorante

C'est LE MAL ABSOLU ! N'utilisez jamais de poudre décolorante sans l'aide d'un professionnel (sauf si vous êtes vraiment experte). Je vous disais que l'oxydant 40 volumes abîme les cheveux, sachez que la poudre décolorante c'est pire :)  Effectivement, cela vous permettra d'arriver à des tons de blonds très clairs en peu de temps, mais vos cheveux en pâtiront si vous n'êtes pas une pro. J'ai fait cette erreur, une seule fois, et je n'ai jamais recommencé. Mes cheveux n'ont jamais autant cassé qu'après cette expérience et je m'en suis mordue les doigts.


J'espère que ce billet vous sera utile et qu'il vous permettra d'éviter les catastrophes :)

A très vite !

Encore plus d'articles

5 commentaires

  1. Coucou !

    Je prends note de tous tes conseils. Je vois que tu es devenue une experte du blond :)

    Sur les conseils de ma coiffeuse, j'ai acheté un shampooing violet que j'utilise 2 fois par semaine. Mais je pense ne l'utiliser qu'une fois, pour un entretien ponctuel.

    Je te rejoins sur le fait qu'un bon coiffeur n'est pas forcément un bon coloriste. Et quand on parle de blond, c'est encore plus difficile à trouver. Je rêve d'un blond clair polaire et froid. Mais j'ai tellement peur d'abîmer mes cheveux :(

    Bises,

    Joy

    RépondreSupprimer
  2. Je suis comme toi une habituée de la coloration à la maison (il s'agit pour moi d'un blond vénitien, donc très clair mais cuivré, que j'obtiens à partir d'un châtain clair donc avec 3 tons d'éclaircissement) et je valide tous ces conseils.
    La poudre, ça n'est valable selon moi que pour la transformation (éclaircir toute la chevelure la 1ère fois), ensuite il faut passer sur une coloration et en effet, l'oxydant 40 est à bannir, quitte à éclaircir un peu moins. J'ai des cheveux épais et très forts, et le 40 volumes m'a beaucoup abîmé les cheveux ainsi que (merci de le rappeler!) le fer à lisser qui reste une catastrophe utilisé régulièrement. Il suffit de voir tous les petits cheveux qui se dressent tous droits sur la tête des filles qui l'utilisent au quotidien... et qui sont des repousses de cheveux cassés.
    Les masques (qui peuvent être de simples huiles végétales), les protéines régulièrement si les cheveux apprécient, un leave-in systématiquement, des retouches pas trop espacées pour éviter les démarcations qui obligent à retoucher les longueurs... et le moins d'appareils chauffants possible! Avec tout ça, si on a les cheveux résistants, on peut même porter des cheveux décolorés très longs (les miens ont dépassé le milieu du dos!)

    Merci pour ce billet.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. au plaisir

    RépondreSupprimer
  4. Tortilla de Patatas13 février 2018 à 00:25

    Hello Cecy! Je m'auto-motive, pour t'ecrire ces qques mots, sans forcement bcp de rapport ac ton billet (mème si j'adore les thematiques cheveux). Je suis ton blog depuis des années, depuis que je suis en espagne donc depuis 2010. tu vois, je suis du genre sous-marin, tatonnant nonchalamment la fosse des Mariannes. MAIS, aujourd'hui, je m'arme de courage et je le crie bien fort : J'ADORE TON BLOG. J'aime ton style d'ecriture, le niveau de langage que tu utilises, ta franchise, ta bienveillance, ton humilité, ta temperance, ton expertise. J'ADORE. Je suis desesperée qd je vois des blogs fermer (j'etais une fidele de nelly cosmetique, y'a plus que Demaquillages de So et ton blog qui font de la resistance. Las), passer à la video (ouais, suis de la vieille ecole, de celles qui savourent les mots et leur lecture) et toi, tu resistes, tu postes, tu es là. MERCI. MERCI CECY. MERCI, MERCI. and long life to your blog (hope so much sooooo!).

    RépondreSupprimer
  5. Mes cheveux sont passés par beaucoup de couleurs pour le moins exotiques mais avec un bon toner une fois par semaine et une patine si vraiment c'est la cata, je m'en sors pas si mal je trouve ^^ les soins doivent aider je suppose même si pour moi c'est compliqué étant donné que oui j'aime le blond, mais je n'utilise presque que des shampoings et soins bio/naturels ! Pas toujours évident mais je fais avec :)

    Bisous !

    http://paulynagore.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer