Pensées après 8 ans de blogging

Bonsoir à toutes, Bon et bien, ça faisait un petit moment que je n'avais pas posté par ici.  Pour tout vous avouer, cela fait p...

Bonsoir à toutes,

Bon et bien, ça faisait un petit moment que je n'avais pas posté par ici. 

Pour tout vous avouer, cela fait plusieurs semaines que j'essaie de rédiger des billets mais je ne suis jamais satisfaite et je finis tout bonnement par les supprimer ou les avorter avant même de les avoir écrits. C'est ce qui vient de se passer ce soir et je me suis dit que j'allais tout simplement vous en parler. J'ai un peu le syndrome de la page blanche. Manque d'envie, manque de temps, baisse des vues ... Beaucoup d'entre vous, lectrices, sont également blogueuses et peut-être êtes-vous déjà passées par là. 

Depuis quelques semaines, j'ai décidé de laisser tomber certains billets répétitifs et qui ne me faisaient plus plaisir à rédiger. Une routine que je me suis imposée et qui est contre-productive. Un peu comme on se force à faire son ménage le dimanche "parce que c'est comme ça". Alors qu'on peut  aussi le faire le mercredi soir, ou ne pas le faire du tout cette semaine là et la terre ne s'arrêtera pas de tourner. 

Exemple : les "produits terminés" que je vous présente maintenant en vidéo sur InstaStories, il faut donc me suivre sur Instagram pour ne pas les rater ;) L'idée est de me concentrer sur des thématiques qui me font vraiment plaisir et qui seront donc, je l'espère, de meilleure qualité. Malgré ça, malheureusement, depuis quelques temps, je n'ai juste pas l'envie de blogger.

Je ne vais pas vous faire le coup du billet "je suis dégoutée de la blogosphère" / "la blogosphère m'a tuER". A vrai dire, je ne crois pas que ma perte de motivation vienne de cette évolution des blogs et de leur professionnalisation. Après tout, chacun son blog, chacun son but, chacun ses principes, et pour le coup, je suis toujours restée droite dans mes bottes vis à vis de ça. Ça ne m'empêche pas de lire et d'apprécier des blogs qui ne fonctionnent pas comme le mien. J'ai un avantage : mon blog n'est pas mon travail (oui, oui, pour moi c'est un grand avantage!). Mon blog est donc un pur loisir, une envie de partager ma passion pour la cosmétique. Je n'ai pas besoin de faire des billets sponsorisés sur de la truite fumée pour vivre. Ça m'arrange car j'aurais bien du mal à écrire sur ce genre de sujets ;) J'achète tous les produits que je présente ici et je n'envie pas celles qui en reçoivent par pelletées. Tout simplement car j'ai la possibilité de m'acheter ce qui me fait envie, en gardant une certaine mesure - je ne peux pas dévaliser Sephora, ça ne me ferait même pas plaisir de toute façon. Il m'est arrivé (rarement) de recevoir certains produits pour le blog, ça ne m'a jamais autant fait plaisir que lorsque j'allais choisir le produit moi-même en magasin, dans la marque et le coloris qui me plait, après y avoir réfléchi et l'avoir convoité pendant plusieurs semaines, plusieurs mois. Bref, l'évolution des blogs, qui ne date pas d'hier, ne m'a pas empêché de conserver la ligne directrice que je m'étais fixée il y a quelques années, et de continuer à blogger avec plaisir.  

Cela fait déjà 8 ans que j'écris sur ce blog, hé oui ! Il y a toujours eu des périodes un peu creuses, sans que ce soit la fin du blog, il est parfois mis de côté de manière naturelle. Lors des bons moments, où j'ai plein de choses à vivre, je profite des "vrais moments". Lors des périodes plus difficiles, je me recentre sur l'essentiel. Je n'ai jamais voulu "fermer" mon blog de manière radicale, parce que je sais que l'envie revient toujours, 2 mois, 6 mois ou un an plus tard. Je vous l'ai dit, mon blog n'est pas mon gagne-pain, j'ai donc tout loisir de pouvoir l'arrêter et le reprendre comme bon me semble, au gré de mes envies. Même si cette irrégularité m'a fait perdre quelques centaines de lectrices au fils des années.

Ce billet a un goût de nostalgie de ces jours où j'avais une envie dévorante d'écrire ici, cependant, je ne voudrais pas vous faire croire que je vais mal, au contraire ! Aujourd'hui, je pense être dans une période plutôt positive de ma vie. Si vous ne me suivez pas sur les réseaux sociaux, vous ne le savez peut-être pas : je pars m'installer à Londres d'ici quelques semaines, un beau projet qui occupe beaucoup mon esprit ces derniers temps, et laisse peu de place pour le reste.

8 ans de blogging ... Vous me suivez peut-être depuis le début, lorsque javais à peine 20 ans. 

19 ans et ma couleur de cheveux naturelle !

J'en ai vécu des choses, que je vous ai parfois fait vivre au travers de ce blog. J'ai déménagé un bon nombre de fois, j'ai vécu à l'étranger dans trois pays différents (je vous avais fait partager mes découvertes en Corée), j'ai rencontré mon compagnon (mon "bouclé"), j'ai été diplômée puis j'ai perdu mon papa et je me suis relevée, difficilement ... J'ai bien sûr beaucoup évolué à travers tout ça, et ma passion pour la beauté est toujours restée intacte, ce qui est assez incroyable. Je me souviens de mon plus jeune âge lorsque ma mère m'a offert mon premier rouge à lèves (oui maman, c'est grâce/à cause de toi tout ça !) et où je suis tombée amoureuse du maquillage. Ça ne m'a jamais quitté depuis plus de 20 ans. 

Et puis, il y a mon univers professionnel, pas directement lié aux cosmétiques mais très proche. Mes collègues lisent mon blog car je ne m'en suis jamais cachée, mais parfois je me demande "puis-je écrire ceci?", "est-ce corporate?", "ai-je l'air ridicule à me prendre en photo comme ça ?". Ça pourrait être un sujet de billet à part entière, le fait d'assumer son blog à 100%, auprès de ses proches ou de ses collègues. Finalement j'ai envie de ne plus m'en soucier car ici, c'est chez moi et mon blog c'est une partie de mon identité, que ça plaise ou non. J'avoue que cette question pro m'a parfois bloqué dans la rédaction de certains billets où j'avais juste envie de coucher quelques mots, sans filtre, ce que je me suis souvent privé de faire. 

Voilà, j'avais juste envie de vous parler simplement ce soir, certes de manière un peu décousue, à vous, mes lectrices d'un jour ou de 8 ans, inconnues, anonymes, collègues, amis, famille. 

Je ne suis jamais loin, je reviendrai quand l'envie sera de nouveau là :) Je ne doute pas qu'elle pointera de nouveau le bout de son nez. 


A très vite. 

Encore plus d'articles

2 commentaires

  1. Eh bien je trouve ce billet très sincère et très sain finalement. Tu n'es plus la même jeune femme qu'à 20 ans et c'est merveilleux : cela veut dire que tu changes, que tu évolues et que la vie te va bien. Je suis sûre que quand tu seras à Londres tu auras envie de nous faire découvrir de bonnes adresses et de jolis produits inédits. Et puis avec Instagram c'est tellement facile de rester en contact ! Bonne installation en Angleterre .... And see you soon : here, there and everywhere.

    RépondreSupprimer
  2. Feel free ! Tout ca n'est qu'un loisir et n'a de valeur que précisément par ce que ça n'est pas "alimentaire".
    À bientôt !

    Paddychat

    RépondreSupprimer