Je me suis fait opérer de la myopie (PKR)

Voici un article un peu différent aujourd'hui. Ayant parlé de cette opération sur les réseaux sociaux, vous avez été nombreuses à me de...

Voici un article un peu différent aujourd'hui. Ayant parlé de cette opération sur les réseaux sociaux, vous avez été nombreuses à me demander des précisions. Je vais vous expliquer tout cela, avec mes mots à moi. Soyez indulgent car je ne suis pas médecin :)

Je vais donc vous raconter mon opération de la myopie du début à la fin et vous faire quelques updates par la suite puisque ça peut évoluer avec le temps.

Je suis J'étais myope, très myope



Commençons par le commencement, j'étais myope depuis ... à peu près toujours ? Mon papa était myope, mes soeurs sont toutes deux myopes ... C'est de famille. J'ai du avoir mes premières lunettes autour de mes 10 ans, voire un peu avant. Ma myopie a augmenté d'année en année jusqu'à se stabiliser avec le port de lentilles rigides, prescrites par mon ophtalmo de l'époque lorsque j'avais 15 ans. 

Ce sont des lentilles peu prescrites mais qui, d'après cet ophtalmo, permettaient de stabiliser la myopie et d'avoir un confort de vie puisqu'il n'est pas nécessaire de les retirer la nuit. J'ai donc porté des lentilles rigides pendant 12 ans jusqu'à il y a quelques mois. Je les supportais hyper bien, au point de les oublier complètement.

Ma vue reste à plus ou moins -7 sur un oeil, -5 sur l'autre et je souffre d'un léger astigmatisme. 

Des lentilles rigides aux souples : le calvaire




Et puis il y a quelques mois je suis allée chez un nouvel ophtalmo, Dr F., pour une visite de contrôle. Renouvellement lentilles, lunettes etc. Il était assez interloqué que je porte encore des lentilles rigides, qui selon lui ne se prescrivent plus aujourd'hui parce qu'elles affaissent la paupière. Il a trouvé mes yeux un peu petits et s'est inquiété qu'il n'y ait un début d'affaissement justement. A ce moment là j'ai commencé à flipper. Il me prescrit donc des lentilles souples et me donne un devis pour une opération de la myopie pour que j'y réfléchisse. 1000€ par oeil soit 2000€ en tout. 

J'ai envoyé le devis à ma mutuelle, "comme ça, pour voir" et j'ai été chez l'opticien pour passer aux lentilles souples. A ce moment là je n'imaginais pas que j'allais me faire opérer quelques mois après ... Là ça a été une galère pas possible. La plupart des gens ne supportent pas les lentilles rigides car l'adaptation est un peu longue, moi, je n'ai jamais supporté les lentilles souples. J'étais hyper découragée et à bout, je me souviens en avoir chialé tellement je n'en pouvais plus. D'une part, je me suis rendue compte que la vie avec des lentilles souples était plus compliquée qu'avec des rigides (surtout le fait de devoir les retirer pour dormir, les changer tous les mois ...). D'autre part parce que ça n'a pas fonctionné pour moi et que retourner aux lunettes n'était même pas envisageable car j'ai horreur de porter des lunettes. 

Et si je passais le cap ? 



Et puis un jour, j'ai reçu la réponse de ma mutuelle pour l'opération : elle prend quasiment tout en charge. Là je crois que je me suis décidée en 3 secondes et demi : "je vais le faire". 

Je suis rapidement retournée voir mon chirurgien pour lui dire que je souhaitais me lancer. Il m'a fait passer des tests, notamment pour mesurer l'épaisseur et la régularité de la cornée, déterminante pour ce type d'opération. Les tests consistent à fixer des points lumineux dans une machine, rien de douloureux ou impressionnant. Dans le même temps, je continuais mes tests lentilles infructueux chez l'opticien. Opticien qui ne s'est pas gêné pour me déconseiller l'opération, en me disant que je risquais, entre autre, de devenir aveugle ou au mieux de finir avec une cornée très abîmée. Sachez que ce ne sont pas les mieux placés pour donner des avis neutres et éclairés étant donné que ces opérations menacent fortement  leur commerce ...

Les résultats de l'analyse de cornée sont analysés par Dr F. et un peu embêté, il me dit que ma cornée est un peu juste : 520 microns d'épaisseur et irrégulière par endroits. J'ai donc une myopie assez forte, un astigmatisme et une cornée pas idéale. 

Là c'est le moment de rentrer dans les détails gores pour techniquement vous expliquer les deux principaux types d'intervention : le Lasik et la PKR/PRK. Il existe également un troisième type d'intervention pour les très très fortes myopies : l'implant. Je ne connais rien de cette intervention mais renseignez-vous auprès de votre chirurgien si vous êtes vraiment très myope. Je vous préviens, je vous donne des explications dans les grandes lignes mais, je le répète, je ne suis pas médecin !

En gros, pour le Lasik et la PKR, le but est de remodeler au laser les tissus de l'oeil pour corriger la myopie, due à un globe oculaire trop long. 

Lasik 101


Le Lasik est probablement l'opération de la myopie la plus courante aujourd'hui. Relativement récente, cette intervention consiste à découper un volet ou capot de cornée au laser puis de remodeler la cornée au laser avant de refermer le capot. L'avantage, c'est qu'on ne gratte pas directement sur la cornée, là où se trouvent les terminaisons nerveuses. On soulève la cornée pour éviter la lésion de ces terminaisons nerveuses. Du coup, les suites opératoires ne sont pas douloureuse et la récupération visuelle est très rapide. C'est l'opération "à la cool" : on arrive à la clinique, on se fait opérer après avoir mis des gouttes anesthésiantes, on ne sent rien du tout et on ressort une heure après. Dès le lendemain on voit très bien sans douleurs.

C'est l'opération que le chirurgien m'a proposé au départ. Il m'a dit qu'il allait tout de même régler la machine pour l'optimiser et faire un capot plus fin que la moyenne, ma cornée étant déjà fine, mais toutefois opérable. 

J'étais donc partie pour une opération simple, sans arrêt maladie puisque le docteur opère le vendredi et le week-end est largement suffisant pour se remettre de ses émotions.

Et puis, peu avant l'opération, le docteur me dit qu'il préfère partir sur un autre type d'opération. Au vue de ma cornée fine et irrégulière, il a consulté beaucoup de confrères, a envoyé mon dossier jusqu'aux US ... Et les docs, ils pensent tous que la meilleure opération, dans mon cas, c'est la PKR. Ouch, j'étais pas préparée à ça : grosse angoisse. Je le fais, je le fais pas ? Le docteur est tout à fait ok pour en discuter, reporter ou même annuler l'opération. On en discute donc et il me rassure pas mal vis à vis de cette opération qui, d'après ce que j'avais lu sur doctissimo (ne jamais lire doctissimo), était très impressionnante/horrible/douloureuse/insoutenable. 

La PKR, qu'est-ce que c'est ? 



C'est donc le deuxième grand type d'intervention de la myopie au laser, avec le Lasik. C'est une opération moins récente qui se pratique depuis plus de 30 ans. Ici, on gratte la cornée, directement, pas de découpe de capot. Du coup, c'est top pour les cornées peu régulières et fines comme les miennes. Bien aussi pour les grands sportifs puisque réaliser une découpe de cornée signifie qu'il y aura toujours une sensibilité à ce niveau. En gros, si tu te prends un coup sur l'oeil et que tu as fait un Lasik par le passé, ça peut être très grave. 

Problème avec la PKR : comme on gratte la cornée à sa surface (l'opération est aussi appelée "laser Excimer de surface") les suites opératoires sont douloureuses et la récupération visuelle peut prendre plusieurs semaines. La douleur est décrite comme étant difficilement supportable dans certains témoignages sur le net. Dans les faits, le docteur me dit que sa nouvelle machine fait beaucoup moins mal qu'avant. Ca ne m'a pas rassuré sur le moment mais c'est vrai, les douleurs sont présentes mais tout à fait supportables. Contrairement au Lasik, on ne ressort pas de l'opération en voyant parfaitement, il faut être patient. En bref, une opération moins évidente en post opératoire et par conséquent, pas possible de reprendre le boulot tout de suite. 

Je pèse donc le pour et le contre et en sachant que le docteur fera cette opération PKR ou rien. Je décide de me lancer. Comme l'impression que c'est "maintenant ou jamais" et j'ai eu un bon feeling avec ce chirurgien qui n'hésite pas à consulter d'autres praticiens et à revoir son premier avis, car la médecine n'est pas toujours une science exacte. J'y vais en mon âme et conscience, je sais que je prends le risque que l'opération rate ou que les suites opératoires soient compliquées. Il y a toujours un risque. Même si votre cornée est parfaite et que votre myopie est faible, il y aura toujours un risque. Risques dont votre ophtalmo doit vous avertir avant que vous preniez une décision. Méfiez-vous d'un docteur qui vous pousse à l'opération en vous promettant monts et merveille. 

Concrètement comment ça se passe la PKR ? 


Je suis arrivée à 15h et ressortie de la clinique à 16h, exactement comme un Lasik. 
On vous met une charlotte, des chaussons en papier, une blouse et on vous instille des gouttes anesthésiantes 2 ou 3 fois à quelques minutes d'intervalle pour que l'intervention soit indolore. On opèrera les 2 yeux le même jour. Je demande un petit décontractant car je suis stressée à mort. 

Puis, on passe au bloc, on m'allonge sous une machine très impressionnante, le fameux laser qui va réparer mes yeux. Là je vous le dis, je n'en menais pas large. On me met une couverture chauffante car il fait super froid dans le bloc. Le Dr. F. arrive et fait ses blagues habituelles mais moi j'ai pas DU TOUT envie de rire. Il me scotche les cils pour ne pas qu'ils gênent l'opération et vient le moment de mettre les écarteurs. C'est pas du tout agréable et heureusement qu'on les enlève vite, mais dans les faits ça n'est pas douloureux. 

Ensuite, il va faire un réglage du laser pour qu'il "reconnaisse" mon œil étant donné qu'après, tout est automatisé. Puis, il va venir gratter un peu la surface superficielle de la cornée. Ensuite, on passe à l'étape cruciale : le laser. Là c'est le moment où il faut se concentrer et ne pas bouger puisque la laser va venir vous remodeler votre cornée. Vous fixez un point vert ou rouge, qui devient de plus en plus large. Ca dure plus ou moins longtemps, en fonction de la myopie à corriger. Pour le premier œil, je crois que c'était 25 sec et le second 18 sec. C'est donc très rapide, le docteur et ses assistantes font un décompte avec vous et de toute façon vous avez les écarteurs donc il n'est pas compliqué de fixer ce point. Ca sent fort le grillé : c'est normal, c'est votre cornée qui se fait grillée par le laser, concrètement. Oui ça fait peur mais en réalité on ne sent rien DU TOUT. Aucune douleur pendant l'intervention. C'est juste impressionnant. Le docteur fait un oeil puis l'autre et voilà c'est déjà fini  ! 

Ensuite, le docteur me place une lentille de protection sur chaque oeil qui va aider à la cicatrisation. 
On me place des coques en plastique fixées avec du scotch sur les deux yeux, pour éviter de les frotter par mégarde et on m'enlève la charlotte, les chaussons etc. Je règle la note (ouch), je prends mon ordonnance qui contient du collyre antibiotique et des anti-douleurs, puis rdv est donné avec mon chirurgien le lendemain pour une visite de contrôle. Ma maman me raccompagne chez moi, j'ai mis mes lunettes de soleil, mon manteau sur mes yeux pour éviter à tout pris le soleil. Je garde au maximum les yeux fermés pour aider la cicatrisation, comme conseillé par mon docteur. C'est probalement le meilleur conseil que je pourrais vous donner pour que les suites opératoires se déroulent bien. 

Prenez un taxi ou demandez à l'un de vos proches de venir vous chercher, ça vous évitera beaucoup de tracas. Vous ne pourrez de toute façon pas conduire et vous ne serez pas en état pour prendre les transports en commun. 

Le post-opératoire après une PKR 


La douleur et la gène commencent tout doucement à se faire sentir en arrivant chez moi. Les gouttes anesthésiantes commencent à ne plus faire effet. Ma mère va me chercher mon collyre à la pharmacie, ferme mes volets et rideaux pour faire le noir complet. Mon bouclé la relaie pour faire le garde-malade et m'instille religieusement mes gouttes 4 fois par jour

J'ai passé 3/4 jours vraiment pas drôles, ça c'est certain. Obligée de rester les yeux fermés pour 
1. une cicatrisation plus rapide
2. contrôler la douleur, qui est plus forte avec les yeux ouverts

Lorsque j'ouvre les yeux pour mettre les gouttes, les larmes jaillissent. Pas des larmes de douleur, mais une réaction normale à l'intervention.

La douleur après une PKR


La douleur est un mélange de brûlure légère - les yeux chauffent -  et surtout l'impression d'avoir des cailloux dans les yeux. Je prends régulièrement des anti-douleurs prescrits par a chirurgien, j'en ai avalé beaucoup ce week-end là. J'ai pris aussi quelques "Donormil", un médicament sans ordonnance qui aide à dormir et dont il ne faut pas abuser, mais qui s'est révélé utile pour dormir toute la journée et toute la nuit, facteur de récupération. 

De fait, avec le sommeil et les anti-douleurs, je dirais que la douleur a été, présente certes, mais gérable et supportable. C'est ce qui me faisait le plus peur avant cette intervention mais finalement je pensais que la douleur serait encore plus forte, je m'étais préparée à pire ! J'ai davantage souffert pour mes dents de sagesse, en comparaison. 


J+1 : visite de contrôle


A J+1, consultation chez mon chirurgien, dans son cabinet, pour qu'il contrôle la cicatrisation. Je n'ouvre pas encore les yeux à ce stade.
Mon bouclé est mon guide et j'y vais en fermant les yeux, manteau sur la tête. Manque de bol il faisait 30° et grand soleil ce week-end là à Paris ! On a mis 15min pour faire 300m.

Mon ophtalmo me dit que ça suit son cours, qu'il faut bien me reposer. Il me met des gouttes anesthésiantes pour observer mes yeux, miracle de la science, plus de douleurs pendant 1 ou 2 heures. 
Je rentre à la maison et je dors. Je mange peu, pas envie, pas la forme quoi. Mon bouclé donne de mes nouvelles à mes proches, évidemment je ne peux pas me servir de mon téléphone. 

J+2 : dodo


Comme les deux jours précédents, je me repose et je garde les yeux fermés. J'ouvre un peu les yeux pour prendre une douche rapide et pour me laver le visage, ce sera eau micellaire.

J+3 : nouvelle visite de contrôle et retrait des lentilles


Je suis en arrêt maladie pour 3 jours + le weekend : prévoyez une bonne semaine de repos après une PKR.

A J+3, c'est le moment que je redoute, j'ouvre à peine les yeux et il est temps de retirer les lentilles de protection. J'ai peur !

Au final tout se passe bien, le docteur me mets des gouttes anesthésiantes et retire doucement les lentilles. Il est content, la cicatrisation se passe bien mais la surface de l'oeil n'est pas encore régulière. Je peux commencer à ouvrir les yeux pour me déplacer. Il fait un test de vue rapide et je suis à 5/10. Pas terrible mais c'est tout à fait normal avec une PKR.

Il me prescrit un nouveau collyre à la cortisone pour 15j.

A partir de J+3, les douleurs deviennent quasi inexistantes.

J+5 : sortir de sa grotte


Je me sens prête à sortir, même si je ne vois pas très bien c'est largement suffisant pour faire ses course par exemple.

Je remarque de jour en jour une nette amélioration de ma vision.


J+8 : bilan chez le docteur


A J+8, je retourne voir le docteur pour un contrôle. Parfaite cicatrisation, il est ravi. Je dois encore continuer le collyre pendant une semaine.

Test de vue ... MIRACLE, je suis à 10/10, et je ne suis plus astigmate. Le docteur dit que ma vue va encore s'améliorer.

Il m'autorise à tout refaire comme avant, je peux me maquiller, dormir sans coque, nager ...

Je revois le Dr F. au mois d'Octobre pour faire le point.

Point aujourd'hui 3 semaines après


Déjà, je me suis achetée une belle paire de lunettes de soleil dès que j'ai su que ma vue était à 10/10. Une paire de lunettes aux verres sombres et qui englobent bien les yeux car il faut rigoureusement protéger ses yeux du soleil après une PKR. 

Je suis allée chez Jimmy Fairly, rue Montorgoeuil et j'ai craqué sur cette jolie paire nommée Greenpoint. Une jolie façon de marquer le coup !

Ma vue est vraiment très bonne, voire excellente, c'est presque comme si j'avais mes lentilles rigides (sauf que non!).

Je note certains moments où je vois moins bien. Par exemple lorsque je suis dans des environnements aux faibles luminosités, ma vue est un peu plus floue et les contrastes sont plus difficiles à percevoir. Les lumières artificielles forment des halos, elles ne sont donc pas nettes. Lorsque la luminosité est très changeante également, mes yeux ont du mal à faire la mise au point.

Toutes ces aberrations optiques sont normales d'après mon docteur et cela devrait s'estomper après plusieurs mois, il faut être patient après une PKR.

La plupart du temps je vois très bien et j'ai déjà oublié que je m'étais fait opérer, c'est pour dire ! 

C'est incroyable de me dire aujourd'hui, que je ne suis plus myope. Beaucoup de tracas en moins et une vue quasi parfaite pour un paquet d'années. 

Je pense vous faire un update d'ici 2 ou 3 mois pour vous donner mon ressenti sur le moyen terme.


Edit : le point à 4 mois 


Je vous fait un petit update très positif suite à mon rendez-vous de contrôle chez mon chirurgien. Tout est parfait et nous sommes tous les deux ravis (surtout moi). La cicatrisation est nickel, je découvre d'ailleurs le bonheur de pouvoir se frotter les yeux, ce que je ne faisais jamais à cause de mes lentilles. La grosse surprise : je suis à 12/10ème, je vois donc extrêmement bien, tout est net. J'ai une vue incroyable, je peux lire le moindre petit caractère à 10 mètres de moi. J'ai d'ailleurs une meilleure vue que la plupart des gens autour de moi qui ne portent ni lunettes ni lentilles, je le remarque car j'arrive à lire des caractères qu'ils peinent à déchiffrer. Moi, "la taupe" depuis toujours, je vois parfaitement !

En revanche, j'ai encore l'impression que les contrastes sont difficiles à gérer dans la pénombre ou dès que la luminosité est très faible. Les endroits sombres me paraissent un peu plus sombres qu'avant l'opération. Est-ce que cela me gène au quotidien ? Pas du tout. J'ai noté une nette amélioration au sujet des halos lumineux (par exemples les panneaux lumineux sur les quais du métro ou les phares de voiture). Tout ceci devrait s'améliorer dans les prochains mois d'après mon chirurgien. La récupération totale après une PRK est très longue et peut prendre selon lui, jusqu'à 18 mois. Patience donc. Notez que cette récupération longue est propre à la PKR et que la récupération est plus rapide avec un Lasik.

Je reste ra-vie du résultat et je le referais mille fois. Je vous ferai un nouvel update un an après l'opération, en juillet 2017.


Quelques infos utiles avant de cloturer ce long billet :

- Vous pouvez donner vos anciennes lunettes à différentes associations dont le Lunettes Sans Frontière, Lions Club et la Fondation Krys. 

- Vous allez me demander le nom de mon docteur. Je le ferai uniquement par retour de mail car il est illégal de faire de la publicité pour un médecin. Ce n'est de toute façon pas mon but car j'ai payé cette opération. Je précise que mon ophtalmo est en région parisienne. 

N'hésitez pas à me poser vos questions en commentaire plutôt que par e-mail. En revanche, je ne pourrai pas répondre aux questions sur votre dossier médical puisque je ne suis pas médecin, je peux uniquement vous parler de mon expérience :)


J'espère que ce billet sera utiles à certains d'entre vous !


A très vite et bonnes vacances :)

Encore plus d'articles

11 commentaires

  1. Merci pour ce billet interessant :)
    Je me suis faite opérer moi aussi de la myopie, c'était vendredi, donc tout récent, mais moi c'était un Lasik et comme tu le dis, comparé à la PKR c'était une opération "a la cool" , j'ai pu passer mes premières journées a peu près normalement (après 4-5h ou la j'ai eu l'impression de "sable sous les yeux" , je n'avais plus que les yeux secs et donc désagréable mais totalement supportable. Les premiers jours de la PKR ont l'air assez difficile.

    Je trouve cela révolutionnaire de voir enfin de loin correctement, et encore j'étais beaucoup moins myope que toi, donc je n'imagine pas ce que ca doit etre pour toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génial, je suis ravie pour toi ! C'est une chance d'avoir pu faire le Lasik, tu n'as pas autant souffert et c'est important (moins d'appréhension surtout car moi j'aurais pu avaler 50 tranquillisants tellement j'avais peur ! ).

      Supprimer
  2. J'étais impatiente de lire ton billet. Je sais que je n'y aurais jamais droit mais j'aime bien voir que ça marche pour les autres.

    C'est vraiment chouette de te retrouver avec 10/10 et j'espère que le reste va aussi s'améliorer. C'est pas facile de se décider mais c'est vrai que dans le cas du laser, c'est quand même un peu moins angoissant que d'imaginer la grosse grosse opération.

    Je t'avais raconté que mon ophtalmo voulait me faire passer aux rigides ? Bha c'est mort, impossible de les adapter. Je suis condamnée aux souples que je n'ai normalement pas le droit de porter ! Bref, cornée trop petite/fine et nystagmus qui fait que mon oeil bouge tout le temps, donc laser impossible, qu'importe la méthode ><.

    Ma seule alternative c'est l'implant et je t'avoue que ça fait suuuper peur. Sans parler des risques, des suites post-op et que j'aurais jamais 10/10. Tout au plus 7 à un oeil et même pas corrigeable avec des lunettes \o/

    Les derniers mois n'ont pas été facile pour le moral, j'en ai aussi pleuré de tous ces essais. Mais lire des avis comme le tien, ça me fait aussi réfléchir à franchir le cap mine de rien. Même si ce n'est pas la même chose, ça donne du courage ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends (et je relativise aussi) , l'adaptation lentilles quand ça ne fonctionne pas c'est tellement décourageant ... Le doc m'avait aussi dit qu'avec le Lasik j'avais des chances de ne pas être à 10/10. Du coup tu te demandes si ça sert à quelque chose de faire l'opération si c'est pour reporter des lunettes après (c'était ma peur aussi, que ça ne me corrige pas bien). Je comprends ta peur face à limplant, c'est quand même une opération plus lourde. Bon courage en tout cas ❤

      Supprimer
  3. Quel courage !

    Moi ce qui me fait peur ce sont les retours justement sur les personnes qui deviendraient aveugles. Et rien que cela c'est un fait qui me bloque, de toute façon à presque 30 ans ma vue n'est pas encore stable, je perds encore de mes faibles capacités à voir.

    En tout cas ton retour est intéressant et ta mutuelle est super de prendre en charge la quasi-totalité des frais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans la mutuelle je n'aurais peut être pas sauté le pas ! J'ai eu plein de retours négatifs aussi, surtout par mon opticien qui m'a bien fait peur. On se dit : et si ça m'arrivait aussi ? Au final c'est très très très rare.

      Supprimer
  4. Je venais ici parce que je me souvenais d'un article sur un soin pour les pieds dont j'avais oublié le nom et je tombe, en plus, sur ce sujet qui m'intéresse beaucoup depuis quelques temps. C'est parfait 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super j'espère que ce billet te sera utile !

      Supprimer
  5. Merci pour ton retour d'expérience ! Je suis ultra myope : - 6,75 à chaque oeil + légère astigmatisme sur un, du coup ça me fait flipper mais en même temps très envie.
    Je me permettrais de te poser 2/3 questions en privé (justement concernant le médecin et la mutuelle).
    Tu dois encore avoir des halos, mais par exemple est-ce dérangeant pour conduire la nuit ? Regarder les étoiles ? (je sus passionnée d'astronomie, j'avoue que c'est un truc qui me freine le coup des halos, je n'arrive pas à lire des retours sur plusieurs mois !).

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour!
    Merci pour ton retour d'expérience, il est très encourageant puisque c'est enfin mon tour de prendre le premier RDV pour savoir si je suis effectivement opérable ou non! depuis 15 ans que j'attendais ça ^^'
    Pourrais-tu me donner le nom de la clinique où tu t'es fait opérer?
    Je vais prendre RDV dans plusieurs endroit pour aller là où je me sens le mieux ;)
    Merci d'avance !:)

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, c'est en cherchant une information sur le recyclage des lentilles de contact qui me restent, suite à une opération de la myopie il y a un an, que je tombe sur votre article. Je le trouve très bien écrit (je me suis fait opérer avec la même technique PKR). Pour les personnes qui cherchent des informations là dessus je voudrais juste compléter avec 2 commentaires :
    - la douleur est quelque chose de très relatif: on a tous entendu dire que cette technique provoque des douleurs importantes. Dans mon cas, je m'y etais preparée mais je n'ai quasiment pas eu de douleurs, juste une gêne (sensation de "sable dans l'oeil) les premiers jours. À partir du 5e jour j'ai même repris la conduite (petit trajet de 40 minutes A-R). Je précise tout de même avoir scrupuleusement respecté l'ordonnance du médecin surtout les premiers jours après l'opération (beaucoup de repos et prise des anti douleurs en prévention...)
    -cette technique présente un taux très bas d'erreur ou denon-réussite (beaucoup plus bas que le Lasik, et le taux le plus réduit de toutes les techniques actuelles). Ayant eu la possibilité de faire les 3 techniques j'ai opté pour la PKR (mon époux s'était déjà fait opérer il y a 4 ans avec la même technique) car j'avais peur que cela ne réussisse.
    Dernière chose à rajouter, notre chirurgien ophtalmo opère avec cette technique depuis plus de 30 ans... nous avons été longtemps découragés par notre ancien ophtalmo car "pas beaucoup de recul" (!!!) - sachant que mon époux avait une myopie de -9, et qu'il souhaitait se faire opérer depuis très longtemps, n'hésitez pas à prendre un 2e ou 3e avis (dans un autre cabinet) pour pouvoir décider en toute connaissance de cause. Cela lui a littéralement changé la vie !
    En ce qui concerne le financement de l'opération, beaucoup de mutuelles proposent des forfaits pour l'opération de la myopie - si ce n'est pas le cas de la vôtre cela vaut le coup de négocier avec eux (ça leur fera moins de frais à payer si vous n'aurez plus besoin des lunettes et/ou lentilles) voire de changer de mutuelle (j'ai une copine qui vient de le faire, en prévision de l'opération ).
    Pour compléter mon retour d'expérience je précise que j'étais myope (-3,5) et légèrement astigmate. Le bilan à 5 mois est très positif (12/10). Avec le recul je me dis que j'aurais pu la faire plus tôt (j'ai attendu d'avoir mon deuxième enfant car la grossesse est réputée faire bouger la myopie - valable pour ma première mais pas pour la 2e dans mon cas)...
    Aurélie de Bretagne

    RépondreSupprimer