Pourquoi je ne lis plus les magazines féminins

Hier, j'étais au téléphone avec mon bouclé, et je ne sais pas comment c'est venu dans la discussion mais on a parlé des magazine...




Hier, j'étais au téléphone avec mon bouclé, et je ne sais pas comment c'est venu dans la discussion mais on a parlé des magazines féminins. J'ai constaté que je n'en achetais plus depuis quelques années, sauf quand je prends le train, par habitude. Et même dans ces cas là, je ne les ouvre même plus.





Pourquoi ?


Parce que je crois qu'ils ne me correspondent pas, ils ne correspondent pas non plus à un idéal que je chercherais à atteindre. 

Selon moi, ces magazines sont rédigés par un microcosme de femmes vivant à Paris, carriéristes, ayant 3000€ par mois à dépenser en shopping (ou rêvant de dépenser 3000€ par mois en shopping) et faisant une taille 0 (ou rêvant de faire une taille 0). Caricature ? Je ne crois pas.

Moi je ne suis pas comme ces femmes, et vous aussi, probablement. 

Les personnes qui écrivent ces magazines ne connaissent rien au maquillage, à la psychologie, à la sexologie. Mais ces femmes nous disent comment nous habiller,  nous maquiller, comment nous comporter au travail, avec nos hommes, au lit etc. 

Elles nous disent qu'il faut faire des pipes à nos hommes pour faire tenir notre couple, que la mode va "mieux aux minces qu'aux rondes", et nous conseillent d'aller en vacances à LA cet été. 


N'avez-vous pas l'impression d'être prise pour une idiote quand vous lisez ces magazines ? N'avez-vous pas l'impression que cette vie là n'est pas la vôtre ? 


Quand va t-on enfin écrire des magazines féminins qui nous ressemblent davantage ? 


- Avec des vêtements aux prix accessibles.


- Avec des pages modes qui nous serviraient d'inspiration, des look qu'on aurait envie de reproduire dans la vie de tous les jours. Parce que non, la plupart des femmes ne rêvent pas de s'habiller comme ça :



- Avec des pages beauté qui ne sont pas seulement des copies de communiqués de presse, contenant parfois des éditions limités vieilles de plusieurs mois ...


- Avec l'intervention de vrais psychologues et sexologues.


- Sans pages régime.


- Avec des pages mode qui ne font pas l'apologie de la maigreur, des mannequins qui ressembleraient à la femme française d'aujourd'hui - dont la taille moyenne est le 40.





Un jour peut-être. En attendant, je lis les blogs de femmes qui, je crois, me ressemblent un peu plus. 



EDIT : J'ai changé l'outil pour poster des commentaires. Si vous n'arrivez pas à poster de commentaires ou que votre commentaire n'apparait pas, merci de m'envoyer un mail à cecysmily((at))gmail.com. Merci d'avance !


Encore plus d'articles

51 commentaires

  1. Je plussoie totalement tes propos. Je faisais la réflexion à mon Koala il y a quelques temps aussi, vu qu'il rigolait bien en voyant ma pile (mais c'est lui qui les lisait, hé hé). Puis bon, les mêmes sujets qui reviennent tout le temps mais sous des termes différents, ça va deux minutes quoi!

    Les blogs sont beaucoup plus représentatifs des femmes actuelles!

    Vivement qu'un magazine bien représentatif sorte en kiosque!

    RépondreSupprimer
  2. Pareil que toi... Ce qui me gonfle le plus c'est l'absence d'informations sur le maquillage et les conseils bidons. Sans compter toutes les recommandations pour devenir la femme parfaite aux yeux de ces femmes en question.
    Je ne lis plus que des blogs depuis 3 ans maintenant que je trouve, en règle générale, beaucoup plus professionnels et honnêtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les pages makeup c'est vraiment un étalage de communiqués de presse ... Au final quand on regarde qui bosse dans la presse féminine, ce sont des nanas qui s'y connaissent peu en maquillage (et peu se maquillent d'ailleurs).

      La femme parfaite à leurs yeux : carrieriste, à la fois maman, avec un mec stable et plein d'amants, qui a le temps de sortir au resto, en boite, et de rester à la maison, et de faire du shopping 3X par semaine : y'en a pas beaucoup je pense :p

      Supprimer
  3. Pour ma part, j'en achette que quand je prends l'avion mais j'ai toujours tendance à lire entre les lignes et voir l'envers du décor. Ce n'est que placement de produits hors de prix et mode farfelue. Ca ne m'apporte plus rien et ne m'apprend rien depuis bien longtemps.

    RépondreSupprimer
  4. Et tu as bien raison, personnellement ca fait bien longtemps que j ai banni les magazines feminins de mes lectures... Depuis je lis des blogs, un peu partout aussi, de personne qui sont comme moi, qui ont les memes petits soucis quotidiens, le meme profil, et l'avantage et que c'est beaucoup plus interractif... Et puis je ne pense pas qu'un magazine feminin quelconque parlerait d'un produit en le qualifiant de Flop...
    donc je partage totalement ton opinion ma jolie <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça c'est sûr que je n'ai jamais vu d'article "flop" dans les mag féminins ! En même temps sur certains blogs non plus ;)

      Supprimer
  5. Excellent article! Je suis comme toi. Avant j'achetais Glamour tous les mois et maintenant rien du tout. D'une, je trouve les blogs plus personnels et plus actuels. De plus, (pour la grande majorité) je fais plus confiance aux opinions de mes bloggeuses préférées qu'a celles de carriéristes peu intéressées par ce qu'elles écrivent. Et puis ma vie est carrément aux antipodes de ce que ce genre de magazine essaie d'imposer comme un standard. Et comme j'aime bien ma vie, ca m'intéresse pas qu'on me rabache qu'il faut sortir tous les week ends, que mon mari me trompe sans doute par Skype et qu'il faut que je fasse un 36 pour rentrer dans la 'it' veste de chez zara et avoir le 'it' bag que tout le monde a. Ah ca fait du bien d'en parler!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi t'as quand même de la chance, en Angleterre j'achetais pas mal de mag, surtout pour les cadals et aussi pcque la mode est plus sympa je trouve, plus portable, un peu plus accessible. Enfin ça m'inspirait plus. Tu ne trouves pas ?

      Supprimer
  6. Tout pareil, ça fait des années que j'en lis plus. Depuis que j'ai découvert les blogs en fait, c'est bien plus fiable. Les "revues" make up faites par les magazines sont juste des copier coller de pub, c'est désolant. Et même les magazines s'adressant aux jeunes font des sélections fringues à plus d'un SMIC. Sans parler de leur ouverture d'esprit.

    Heureusement, y a le chouette magazine en ligne madmoizelle.com. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore madmoizelle aussi :) Aux antipodes de la presse féminine classique !

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Heureuse de voir que vous avez un esprit critique, car il est facile de penser que toutes les jeunes femmes spécialisées ds la beauté sont toutes des parisiennes friquées vivant ds une bulle.

    Pour ma part j'ai un avis très tranché, les magazines féminins sont ni plus ni moins que des catalogues améliorés.

    Le seul but est de faire consommer toujours plus il n'y a aucune info digne de ce nom.

    Pire encore, ces magazines nous font croire tout et n'importe quoi, et nous refilent encore plus de complexes... Et pourtant je suis plutôt du genre à faire une "taille 0" ^^.

    Bonne continuation

    Une lectrice régulière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, il n'y a qu'à voir la présence publicitaire sur ces magazines + les pages qui ne sont pas explicitement des publicités mais qui restent au final du placement produit.

      Supprimer
  8. Y'a un magazine que j'aime bien (mais il ne parle pas de produits de beauté par contre), il s'appelle "Causette", avec comme sous-tire : "le magazine plus féminin du cerveau que du capiton". Un magazine qui ne nous prend pas pour des truffes, ça change !! *** repart sur la pointe des pieds***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas mais je vais essayer de me le procurer, merci pour l'info !

      Supprimer
  9. Salut la belle, contente de tomber sur quelqu'un qui partage le même avis que moi! J'ai commencé à trouver ridicule de dépasser facilement plus de 5$ sur une revue remplie majoritaitement de publicité et d'article vides. Je préfère de loin les blogs beauté ou mode où là, au moins, ce sont (habituellement) des avis honnêtes, ah oui, et tout ça, gratuitement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que quand on fait le calcul, 5€/mois * 12 mois = 60€ , mieux vaut aller se taper un bon resto :D

      Supprimer
  10. Héhé, j'ai aussi complètement arrêté Cosmo et Glamour (parce qu'en plus je cumulais), que j'ai religieusement acheté tous les mois pendant des années, sans trop de convictions mais plus parce que ça passait le temps.

    Comme mari91, maintenant je lis Causette ! Point de produits de beauté dedans, mais c'est vraiment intéressant et on nous prend pas pour des quiches.

    J'ai aussi fait une chouette découverte que je tiens à faire partager à toutes les désabusées des magazines féminins : Paulette (http://www.paulette-magazine.com/fr/). Paulette c'est un magazine indépendant, sans mannequin et participatif, qui existe depuis plusieurs numéros sur le web et qui pour la première fois ce mois-ci sort en kiosque ! Il y a même quelques pages beauté qui pour une fois sont plein de bon sens - eh ui, ça sert à rien de se tartiner du silicone sur les cheveux, donc ça sert à rien de remplir des pages et des pages de produits siliconés dans les magazines.

    Mon dernier magazine fétiche c'est Biomood, mais c'est plus axé écologie que beauté alors je ne m'étend pas dessus (y a quand même quelques pages beauté "do it yourself").

    Voilà voilà, après c'est vrai que pour les produits de beauté finalement on ne rate rien en ne lisant que des blogs, mais moi j'aime bien me détendre les neurones avec des magazines. Avec les trois cités ci-dessus j'ai déjà moins l'impression d'être une quiche sur pattes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour toutes ces info ! J'ai vaguement entendu parler de Paulette, je vais aller regarder ça.

      Supprimer
  11. C'est clair, moi qui suit beaucoup de youtoubeuses "beauté", je rêve que l'une d'entre elles attrape un de ces magazines (Glamour et Cosmo en tête) et nous commente les pages dites "beauté"...C'est une honte d'écrire des trucs pareils et de se dire "journaliste beauté"!!Et ne parlons pas des articles sur d'autres thèmes...Bref merci pour cet article intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Journaliste beauté ... Ni journaliste, ni spécialiste beauté au final !

      Supprimer
  12. J'allais faire exactement le même commentaire que mari91 ;)

    RépondreSupprimer
  13. Pendant un moment, je me suis réjouie de la vague des magazines féminins plus sympas style Les Pétroleuses, Causette, Paulette qui sont sortis... mais ça, c'était jusqu'à ce que je découvre l'envers de l'un de ces magazines.

    Je devais contribuer à leur soirée dans ma vie avec l'une de mes amies en tant que bénévole (en gros on devait passer la soirée à prendre les tickets des gens sans rien demander en retour). Sauf que ça a été galère sur galère, annulation au dernier moment, demande de services en te "coinçant" un peu, accueil bof... ça m'a dégoûtée. J'ai vraiment eu l'impression que ce magazine-là, c'était du flan, tout comme leur soirée. Alors bon, je ne lis plus le contenu et limite, je ne le remets pas en cause, mais voir leur état d'esprit m'a suffit.

    Tout ça pour dire : même quand on nous prend pas pour des connes, ben des fois, si en fait.

    RépondreSupprimer
  14. Bah à part ma taille 34 (et parfois 32), je ne ressemble en rien à ces filles des magazines, je déteste les pseudos conseils, les fringues sont hors de prix, j'ai pas besoin d'un régime mais plutôt de conseils pour prendre du poids car je ne fixe pas la graisse (mais pour eux je serai la personne idéale, mince, grandes jambes malgré ma petite taille blabla) et enfin je trouve que les filles qui rédigent les tissus de merde sont d'une arrogance sans nom, elles ont l'air de se croire supérieures aux autres, bref je boude les magazines !

    RépondreSupprimer
  15. C'était juste pour tester le module des commentaires…XD
    Je ne lis pratiquement plus de magasines féminins depuis que je suis accroc aux blogs ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai remis l'ancien finalement (mes capacités geekesques ont des limites)

      Moi aussi, blogs + madmoizelle !

      Supprimer
  16. Le pb tient au fait que ces magazines sont financés essentiellement par la pub et le contenu de nombreux articles consiste en des "renvois d'ascenseurs" aux annonceurs. Et les journalistes sont les premiers(ères) à déplorer cette mainmise des annonceurs sur leur travail. J'avais d'ailleurs lu qu'une marque très connue avait menacé un journal de ne plus y faire publier de pages publicitaires en raison de l'oubli d'une rédactrice mode qui avait eu "l'outrecuidance" de ne pas présenter d'articles de cette enseigne. Il n'en demeure pas moins effectivement que bien souvent les journalistes beauté n'ont pas de formation spécifique contrairement aux journalistes médicaux par exemple qui sont d'abord médecins et ensuite journalistes. Et lorsque ces mêmes journalistes animent une chroniques beauté à la télé où justement ils (elles) ne sont pas là pour faire de la pub, il est flagrant qu'on n'a vraiment pas affaire à des spécialistes. Je te rejoins tout à fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que ces "journalistes" aient peu de marge de manoeuvre et que ça les bloque dans leur boulot. Ca n'empêche que ce qu'ils nous vendent, ça reste de la merde, probablement parce que , comme tu l'écris, ce ne sont pas des spécialistes, ni en beauté, ni en mode, ni en psycho.

      Supprimer
  17. Je suis d'accord avec toi ! Les couvertures m'exaspèrent, "cet hiver/printemps/été on fait ci, on fait ça", elles sont sans cesse en train de dire aux lectrices ce qu'elles ont à faire comme si il fallait à tout prix être dans leur norme. J'ai déjà lu des pages où elles conseillaient de tromper son conjoint, génial quoi... Et d'un mois sur l'autre c'est tout et son contraire. Leur image de la femme moderne est désastreuse et les pages beauté sont sans intérêt, les conseils trop basiques. Ce ne sont que des pubs et encore, si au moins on avait des swatch comme sur les blogs !
    Bref, je ne dépense plus un sou là-dedans, je m'énerve toute seule quand je lis un de ces torchons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la norme, dans LEUR norme en fait, ou plutôt leur idéal. Et si on arrêtait de vouloir être wonder woman pour une fois ? :)

      Supprimer
  18. Je n'achète plus de magazines non plus... pourtant j'étais une grande consommatrice avant !
    Je ne savais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que c'est toujours la même chose, toujours les mêmes pages de sexo / régime / mode importable . Avant je ne lisais pas les blogs de femme comme moi, en même temps ça n'existait pas, et je n'étais pas encore une femme :D

    beaucoup de blog se mettent à blablater sur des trucs que je ne peux pas me payer non plus, quand c'est un produitsde temps en temps ça va, mais quand tous les articles sont chanel / dior / louboutin & co ... next.

    RépondreSupprimer
  19. Hello Cecy Jolie,

    Je suis assez de ton avis. Entre les marronniers (les dossiers qui reviennent tous les ans à la même période, comme les "spécial régime" juste avant l'été), les placements de produits même plus déguisés tellement ils prennent leur lectrices pour des dindes et les pages mode où les stylistes se sont visiblement lancées dans un concours du look le plus moche et improbable, il n'y a plus rien à prendre dans les magazines féminins, mais tout à laisser.

    Non, la femme parfaite qu'on nous dépeint à longueur de (faux) témoignages n'existe pas. On essaye simplement de ne pas être trop mal fagotées, d'être à peu près correctement maquillées et de naviguer du mieux qu'on peut entre le zhom, les gnominous, le boulot, les copines etc.

    Personnellement je refuse catégoriquement qu'une greluche dont le boulot consiste à se faire couvrir de fringues et de cadeaux par les marques qui s'achètent ainsi ses bonnes grâces et qui a une (ou douze) assistantes, nounous, femmes de ménages vienne me dire ce que je dois faire ou pas pour espérer pouvoir un jour peut-être atteindre le quart du tiers de la plénitude topissime qu'est sa vie.

    Les magazines de mamans sont à mettre exactement dans le même sac, te menaçant à chaque page de te voir attribuer l'étoile jaune de la pire mère de la galaxie si ton môme ne sait toujours pas maîtriser trois langues et les principes de la physique quantique à 2 ans, 3 mois et 6 jours.

    Heureusement que quelques perles comme ton blog existent et résistent encore.

    Merci
    <3

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  21. Pour avoir bosser dans un magazine féminin, je peux te dire que les filles ne font pas une taille 0, s'y connaissent vraiment sur le sujet (elles rencontrent constamment des professionnels et sont donc très bien informées). Moi perso, quand j'achète mes magazines, il y a de vrais sujets de fond où j'apprends plein d choses (après, tout dépend des magazines que tu lis, certains sont en effet bien décevants, mais il y en a encore de très bons) ;)

    RépondreSupprimer
  22. Je suis d'accord sur cet article!

    RépondreSupprimer
  23. Je n'ai rien contre les magasines féminins même si globalement je suis d'accord avec toi sur le fond. J'aime bien les pages modes avec des vêtements qui me font rêver (et que je ne pourrai jamais acheter), j'aime bien les micro-trottoir et l'horoscope (lol). Je ne les achète pas pour avoir un aperçu de la "vraie vie", ce sont des magasines légers qui me font agréablement passer le temps dans le train. MAIS moi aussi j'en achète de moins en moins, pourquoi? Parce que je me retrouve bien plus dans la bloggosphère! Tous les sujets sont traités, on peut y piocher ce qu'on veut: make-up, cuisine, mode, culture... et en plus le "contact" avec les bloggeuses est plus facile, pour la plupart elles sont la girl next door qui pourrait être notre copine.

    RépondreSupprimer
  24. Grâce aux commentaires des lectrices, je découvre madmoizelle et vais y jeter un œil illico :-)
    Je suis d'accord avec vous, la presse féminine tourne à vide. Ça fait au moins dix ans que je ne la lis plus. On s'y sent vraiment considérées comme des cruches. - R.

    RépondreSupprimer
  25. Je vais aller à l'encontre de l'avis général, mais je trouve que ce billet, dont je respecte le point de vue, véhicule tout de même un ramassis de clichés et de fantasmes. J'ai l'occasion de rencontrer quotidiennement des journalistes beauté dans le cadre de mon travail, et j'ai bien rigolé en lisant ceci : J'ai bien ri en lisant cette partie : "ces magazines sont rédigés par un microcosme de femmes vivant à Paris, carriéristes, ayant 3000€ par mois à dépenser en shopping (ou rêvant de dépenser 3000€ par mois en shopping) et faisant une taille 0 (ou rêvant de faire une taille 0). Caricature ? " De mon point de vue, oui, totale caricature ! d'une part je pense qu'il y a peu de journalistes qui gagnent 3000€ par mois, et elles ne les dépensent pas en shopping puisque les marques leur envoient tout ! quant à la taille 0, bonjour le cliché. bref, que le contenu des magazines féminins ne correspondent pas à tes attentes et à celles de nombreuses femmes, je le comprends tout à fait et il m'arrive de le penser, même si je trouve un peu dur de mettre tous les titres dans le même panier. En revanche, en ce qui concerne mon secteur (la cosméto donc), il y a de nombreuses journalistes vraiment expertes et spécialistes de leur sujet. La compétition est difficile dans ce métier et la plupart des journalistes beauté en activité sont hyper pointues et me bluffent par leurs connaissances du marché et des aspects techniques (formulation,application...). Pour moi ce billet, et certains commentaires, révèle d'une vraie méconnaissance du métier de journaliste et de ses réalités à l'heure actuelle.

    RépondreSupprimer
  26. Ooups désolée pour les fautes/répétitions ;-) en relisant les commentaires, une chose est vraie en revanche, la pression financière des annonceurs sur le contenu rédactionnel est bien réel. Moi j'aime bien combiner lecture de la presse, des sites féminins et des blogs. et j'adore aussi la liberté de ton de Madmoizelle !

    RépondreSupprimer
  27. Qu'est-ce que je suis d'accord avec toi... A l'heure actuelle, seuls deux magazines ont sû me convaincre de leur rester fidèle: Cosmétique Mag et Votre beauté... Je pense que les autres journaux de la presse féminine devraient s'en inspirer.

    RépondreSupprimer
  28. Ah ouiii, il faudrait un magazine qui nous montre de vraies filles comme nous pas en taille 34-36, des filles qui taillent normales : 40-42 habiller normalement avec des conseils pour se mettre en valeur ; des conseils make-up portables et non des trucs hallucinants de defilé...

    A croire qu'ils n'interviewent que des nenettes qui se sont un salaire de ouf genre 10000 euros par mois, qui claquant leur blé dans des pieces importables que tu te dis : Waaaah mais elle est folle elle a claqué le SMIC que je me fais par mois ^^

    Il faudrait qu'ils interviewent des filles normales : des infirmières, aides soignantes, caissieres... (j'ai rien d'autres en tete ^^) des nenettes qui font des metiers normaux qui ne se font pas des paies de ministre...

    RépondreSupprimer
  29. Ah je crois bien que mon homme a lu le même article que toi à propos des pipes.. il était complètement choqué. Et c'est grâce à lui que j'ai arrêté d'acheter des magazines féminins, écrit par des snobs, se revendiquant féministes (laissez moi rire!), avec des pseudo articles sur comment gérer ma vie ou alors comment m'habiller.
    Bref depuis qu'il m'a ouvert les yeux, je ne les feuillette plus que chez mon coiffeur.
    En tout cas, très bel article, très juste :)

    RépondreSupprimer
  30. Je n'ai pas lu tous les commentaires.. Mais comme magazine, je te conseille Causette et Néon. Rien à voir avec la presse féminine habituelle !! ;)

    RépondreSupprimer
  31. Ouhlala oui ! Je suis bien d'accord avec toi ! J'ai lu Biba et/ou Cosmo quelques temps, et c'est vrai qu'on se sent exclues parce que non, on n'est pas toutes parisiennes, non, on ne peux pas toutes se permettre d'arborer un sac à 5 000 euros, non, on ne fait pas toutes de 34 !

    J'ai vu quelques magasines qui avaient l'air simpas dans les commentaires ! Je vais essayer !

    RépondreSupprimer
  32. Je suis d'accord à 100 % ! Et je suis heureuse de voir que l'on est autant à le penser !! Pour moi ce genre de magazine c'est de la pub, de la pub et encore de la pub, plus ou moins explicite, avec des articles nous prenant pour des truffes pour meubler le tout..

    RépondreSupprimer
  33. Je suis complètement d'accord ! Je pense d'ailleurs que c'est peut-être une (parmi de nombreuses autres) des raisons pour lesquelles les blogs féminins (beauté, lifestyle ou autres) ont autant de succès. On y voit des personnes souvent plus franches et "réelles" et on peut faire le tri dans ce que l'on veut lire !

    RépondreSupprimer
  34. Je suis d'accord avec toi, un tel magazine serait le rêve.
    Je n'ai jamais acheté de magazine féminin, les seuls que j'ai lu étaient dans la salle d'attente de mon médecin.

    J'avais entendu parler d'un magazine allemand où les lectrices posaient dedans (des femmes normales, non photoshopées). Après, je sais pas ce qu'il y avait comme contenu, mais rien que ça devait faire la différence.

    Ensuite, les femmes françaises font en moyenne un 44, et essayer de se rapprocher de la taille 34 des mannequins des magazines féminins est impossible sans régime draconien à tenir à vie sous risque de reprendre le poids perdu plus des kilos bonus...
    Bref, je te rejoins totalement sur ce point là. Mais ce serait bien que tous les médias se rendent compte qu'il n'y a pas qu'un seul idéal féminin (mince, grande, sportive) mais plusieurs, et que actuellement l'image véhiculée de la femme est complètement fausse et ne correspond qu'à un faible pourcentage de la population. Je rêve qu'un jour on verra poser en couverture des pubs et à la télé des femmes normales !

    RépondreSupprimer
  35. Super article!
    Hindie.
    www.pardonmymom.com

    RépondreSupprimer